Manque de sport : Risques encourus

Si vous ne bougez pas assez, vos muscles s’atrophient graduellement. C’est le même type d’atrophie que celle qui se produit lorsque vous portez un plâtre au bras ou à la jambe, sauf que celle dont il est question ici s’étale sur des années plutôt que sur quelques semaines, de telle sorte qu’elle est imperceptible. Plus votre masse musculaire diminue, moins votre organisme dépense d’énergie au repos et plus il vous est facile de prendre du poids. Pis encore, la masse musculaire perdue est remplacée par de la graisse.

Un cercle vicieux

Voilà qui donne lieu à un cercle vicieux difficile à briser. Chez une personne inactive de 50 ans, il se peut que les 10 kilos accumulés au fil des ans correspondent en réalité à une perte de masse musculaire de 5 kilos accompagnée d’une prise de 15 kilos de graisse. Contrairement aux muscles, la graisse présente une très faible activité métabolique, c’est-à-dire qu’elle utilise peu de glucose et brûle peu de calories. Lorsque le rapport encre la masse musculaire et la graisse se met à pencher de plus en plus du côté de la graisse, le métabolisme au repos ralentit davantage. Comme l’organisme nécessite moins en moins d’énergie pour assurer ses besoins fondamentaux, une proportion toujours plus grande des aliments consommés amplifie le stock de graisses.

L’excès de poids peut devenir un obstacle physique ou mental à l’exercice physique, ce qui réduit encore plus le métabolisme au repos. Autrement dit, le passage des muscles aux graisses facilite la prise de poids, rend difficile le maintien du poids et augmente le risque de cardiopathie et de diabète. n n’y a pas longtemps, l’une de mes collègues est allée chez son médecin pour le genre d’examen médical auquel on se soumet cous les 10 ans. Tout allait bien, sauf que sa tension artérielle était trop élevée. Lorsque son médecin lui a déclaré qu’elle devait perdre une quinzaine de kilos pour faire baisser sa tension, elle lui a répliqué: « Mais où étiez-vous donc lorsque je prenais ces kilos?» La question est jus ce. Les altérations physiques et physiologiques causées par une perte de volume musculaire et une augmentation du poids sont difficiles à corriger, et parfois irréversibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *