Les fruits et légumes au cœur de tout

Les mangeurs sains placent les fruits et les légumes au centre de leur repas. Ils sont au cœur des assiettes et des menus tout au long de l’année. Pour Nathan et Sylvianne, les légumes cuisinés tout au long de l’année sont nombreux et diversifiés, ils sont cuisinés en gratin ou en salades, et constituent le plat principal. Longtemps perçus en France comme des accompagnements , les légumes deviennent les éléments principaux du repas.

Cette translation du légume de la périphérie au centre de l’assiette justifie l’importance que les mangeurs accordent à la qualité et à la variété de cet aliment ainsi que leurs modes de cuisson et d’assaisonnement. Par ailleurs, la charge symbolique dom bénéficient les fruits et légumes facilite l’ insertion de ces derniers dans les structures culinaires de l’ alimentation-santé. Ils sont parés par la littérature diététique, comme par les campagnes d ‘éducation nutritionnelle, de mille et une vertus. Pour Éliane, qui mange des légumes cous les jours, l’ impératif publics  est transformé en un besoin corporel impérieux: « Je suis quelqu’un qui mange des légumes tous les jours. Toujours J’ai besoin de ça. Sinon je me sens pas bien. »

« Manger 5 fruits et légumes par jour »

 

De prime abord, nos interlocuteurs ne semblent pas faire de distinction entre les fruits et les légumes. Ils les accouplent naturellement par la proposition « et », comme dans l’item « fruits et légumes ». La fusion de ces aliments est relayée par l’utilisation très médiatique du couple, comme dans le fameux slogan « Manger 5 fruits et légumes par jour ».

Quasi autonomes, comme si dans leur in distinction ils avaient donné lieu à un nouvel aliment, les fruits et légumes sont perçus comme une synthèse parfaite de bénéfices et de vertus. Ils se présentent comme les deux faces, distinctes et complémentaires, d’un ensemble plus vaste que représente le manger sain. En pratique, des distinctions s’effectuent pourtant entre eux. La distinction entre les fruits et les légumes est une affaire à la fois de botaniste et de gastronome.

La tomate ou l’aubergine sont considérées dans les préparations culinaires comme des légumes tandis qu’elles appartiennent, botaniquement parlant, à la classe des fruits. Ainsi, un fruit (pour les gastronomes) peut ne pas en être un (pour les botanistes), et inversement.

En mangeurs attentifs aux vertus des aliments, nos interlocuteurs agrègent les fruits et les légumes dans une indistinction certaine. En gastronomes, ils les différencient avant tout par leur saveur: sucré ou salé, Par ailleurs, les fruits ont des avantages symboliques que ne possèdent pas b légumes: ils poussent sur les arbres et sont plus près du ciel et du soleil, moins soumis à la souillure de la terre. Ainsi, l’attribution d’un statut de fruit ou de légume a des conséquences, notamment sur l’ ordre de consommation.

Comme nous le signale Sandra, se faisant l’écho de l’ ensemble de nos interlocuteurs, les fruits crus ne peuvent être consommés en fin de repas car ils empêchent la digestion de se faire rapidement et correctement. Les fruits crus sont donc réservés aux en-cas. Ils peuvent être consommés une heure ou une demi-heure avant le repas. Cuits, ils peuvent par contre être consommés en fin de repas mais s’apparentent alors davantage à des desserts.

Ajouter du sucre de canne ou du miel aux fruits cuits est une manière de définitivement trancher leur statut; avec du sucre, les fruits cuits s’apparentent à des douceurs. La place de choix à accorder aux fruits et aux légumes dans l’ alimentation quotidienne est l’un des rares enjeux sur lesquels les mangeurs et les professionnels de santé que nous avons interviewés s’accordent. Ils permettent d’assurer l’entretien a minima d’une bonne santé, tout en espérant en potentialiser les effets pour l’avenir. Entre les thérapeutiques aux plantes, les cosmétiques aux plantes et les plantes qui se mangent, ils sont au cœur des pratiques d u manger sam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *